Elle aboutit à l’élaboration d’un « dossier de spécifications détaillées ». ? ?Validation : Accord des décideurs et des utilisateurs sur les solutions proposées. ?    Fait partie des méthodes systémiques. Exemples : Facture reçue et marchandise réceptionnée  Règles :Â. Position des différentes méthodes par rapport aux trois dimensions : ? Niveau physique : composé de deux types de diagrammes correspondant à l'implémentation de ceux du niveau logique. ?Validation : Accord sur le dossier de spécifications générales. Les MFD sont obtenus par décompositions successives jusqu'à atteindre un niveau suffisant de découpage. ?    Les CIF permettent de simplifier les associations de dimension supérieure à 2. Il comprend les éléments les plus stables. ? En fait une date peut avoir plus ou moins de précision. Démarche pour la construction d'un MCD : ? ?     Dans le cas d'association reflexive, l'identifiant est dupliqué puis renommé. ?     Définir des sous-systèmes en fonction de points communs (fonctionnalités, localisation, hardware, performances, etc.). C’est aussi le cas de l’adresse IP qui apparaît souvent sous la forme de 4 entiers... Mais cela n’est qu’une apparence. Ces méthodes sont basées sur les concepts suivants : ? Il indique les traitements et les processus fonctionnels appliqués aux données. ? ? ? En 1975 publication du rapport ANSI/X3/SPARC : proposition de trois niveaux de description de données : Correspond à la structure sémantique des données sans soucis d’implémentation.Â, ? ? Les règles que suivront les données au cours de leur vie (contraintes d’intégrité). ? Les fichiers contenant les données (Nom, localisation, organisation, etc. On en retire les avantages des défauts d'en environnement propriétaire: une grande stabilité. ? La conception objet est une nécessité : c'est la troisième facette de la technologie objet : ? Exemple de diagramme de trace d'événements : Exemple de diagramme d'états pour la classe document : Permet de décrire les fonctions du système. Il est utile uniquement dans le cas où les classes comportent très peu d'objets. ?    agent lorsqu'il est à la fois client et serveur. En pratique, la première et la deuxième forme normale sont nécessaires pour avoir un modèle relationnel juste. Le non-respect de la 2FN, 3FN et la FNBC entraîne de la redondance, une même donnée étant répétée un nombre considérable de fois. ?    Définition de la mission : Il s’agit de définir le champ d’étude, de préciser les objectifs, de planifier les grandes lignes et constituer les groupes de travail.Â. Je pars donc du principe que vous n'êtes pas un néophyte et que vous connaissez déjà les bases de la programmation dans ce langage. ?     Une association n-aire (n > 2) porteuse ou non de propriétés, se transforme en une relation ayant comme clé primaire la composition de l'ensemble des identifiants de la collection et comme attributs ceux de l’association. ? Il s'adresse aux personnes qui ont déjà quelques notions de programmation dans un langage quelconque. Cette association signifie que les entités B et C héritent les propriétés et les associations de l’entité A. ? Supporte la notion de système et de sous-système. Deux modèles supplémentaires ont été rajoutés dans le cadre de l'extension de la méthode : ?    Modèle de contexte : Permet de décrire les échanges:Â, •    entre le système global et son environnement, •    entre un domaine et l'environnement externe. (architecture centralisée, c/S, répartie). ? ? Une association binaire ayant des cardinalités (x, 1) et (x, n), x étant égale à 0 ou 1, se traduit par : ?     la migration de l'identifiant de l'entité ayant la cardinalité (x, n) vers l'entité ayant la cardinalitéÂ. L’ensemble de l’équipe Dailyplaisir a l’immense joie et satisfaction de vous annoncer que le cap des 10 ans vient d’être atteint ! Donner la même importance aux données et aux traitements. unification des représentations graphiques, ? Niveau physique ou opérationnel : Décrit l'implémentation du système d'information en tenant compte des choix techniques arrêtés. ? L’état d’un système est déterminé par l’ensemble des valeurs prises par les propriétés des éléments et des relations. Permet d'effectuer une représentation conceptuelle de l'ensemble de données manipulées et des règles de gestion auxquelles elles sont soumises. Une seule famille d'outils pour la conception/génération/développement ??? permet de définir la localisation logique des données dans les différents services, la répartition des fonctions entre ces services. Elles sont basées sur le concept d’objet.  C'est une expression booléenne formée à partir des opérateurs ET et OU. ? Démarche de conception et de développement de SI : ? Pour qu’une association puisse participer à une autre association, il faut qu’elle soit une association de dimension 3 ou plus ou bien une association binaire ayant les cardinalités « x, n » et « x, n ». ? ?Validation : Accord sur le détail des règles de gestion. Analyse : Elle n'est pas couverte par la méthode. ? Ces méthodes privilégient l’approche par traitements. ? Il décrit les classes d’objets et les règles significatives en fonction des objectifs fixés par les décideurs. Niveau logique ou organisationnel : Définit l'organisation que l'on doit mettre en place pour atteindre les objectifs décrits au niveau conceptuel.  Une classe contient la description des attributs et des méthodes qui caractérisent les objets rattachés à cette classe. Il existe quatre modèles de cycles de conception et de développement de SI : ? Prendre chaque fonction et la décomposer de façon hiérarchique en sous fonctions. Décrit la sémantique des données indépendamment de leur utilisation et de leur implémentation (Niveau conceptuel de l'architecture ANSI/SPARC/X3). En pratique, la première et la deuxième forme normale sont nécessaires pour avoir un modèle relationnel juste. Le développement du système d’information se fait suivant trois axes appelés cycles :Â. La notion d'héritage a été rajoutée. 10)Vérifier le modèle à l'aide des règles. Pour toute relation de dimension n (avec n supérieur à 1) en forme normale de Boyce-Codd, les relations de dimension n − 1 construites sur sa collection doivent avoir un sens. Exemples : un service "COMPREND" un ou plusieurs employés. ? Tests des composants : Mise au point de chaque sous-système par rapport à ses spécifications. ?    La conséquence sur le modèle logique. 2.   L’identifiant qui migre de l’entité ayant la cardinalité la plus élevé vers celle ayant la cardinalité la plus faible fait partie de la clé primaire. ?Validation : Tes unitaires et validation interne. Les différentes composantes d’une date ne sont pas indépendantes les une des autres, tant s’en faut. Exemple : Un article est fourni par un fournisseur et stocké dans un emplacement. La démarche OOA constitue une mise en œuvre ordonnée des trois modèles statique, dynamique et fonctionnel. Rédiger ou obtenir une description initiale du problème, ?     Constituer un dictionnaire de données (description des classes, attributs et association), ?     Ajouter les associations entre classes, ?     Ajouter les attributs aux classes et aux liens, ?     Réorganiser et simplifier les classes en utilisant l'héritage, ?     Tester les chemins d'accès en utilisant des scénarios (itérations). Elle est utilisée dans de nombreux projets d'applications industrielles et aérospatiales (Colombus et Hermes). - Pour résoudre cette anomalie de mise à jour, il faut décomposer la relation en deux comme suit : 1° VEHICULE, avec les attributs suivants : Le type de véhicule ne figure plus. Test du système : Mise au point globale du système par rapport aux spécifications générales du système. En dessous c’est un VL. ? ?     Identifier les objets qui agissent simultanément : les agents. ? // En effet, cela fait désormais 10 merveilleuses années que nous opérons Dailyplaisir. On connait maintenant l’histoire, et afin de ne pas la répéter, la nouvelle adresse réseau dite IPV6 est matérialisée par une chaîne binaire n’ayant aucune découpe particulière. Classement des titulaires (sociétés) au global et par an; Classement des médicaments au global et par an; Le détail des remboursements par an pour chaque médicament; Les données affichées sur ce site sont issues de 2 sources de données officielles, publiques et en open data. L’usage est de modéliser au moins en 3e forme normale. Cette normalisation conduit parfois à décomposer une relation complexe en deux relations plus simples. ?  Il existe une zone commune correspondant aux besoins tactiques. Correspond aux différents niveaux permettant la description et la spécification du système d’information. ? Cette représentation permet une meilleure modularité et une réutilisation des composants du, J. Rumbaugh, M. Blaha, W. Premerlani, F. Eddy, W. Lorensen, I. Jacobson, M. Cristerson, P. Jonson, G. Övergaard. Validation concrète et sûre par les utilisateurs.  L'héritage    constitue un    premier    moyen     de réutilisation. ?    Plusieurs procédures peuvent contenir un même sous-ensemble de traitements. Nécessité d’une méthode de conception et de     développement        des   systèmes d’information. », ? Phase de recueil : Elle consiste à recadrer la mission et étudier l’existant. Elle se fait en deux étapes : ?    Inventaire : Il s’agit de définir la typologie des événements et des résultats et d’affiner la description conceptuelle des traitements.Â. ?     Les sous systèmes doivent regrouper des classes, des associations, des événements et des contraintes qui sont en relation. À l'origine, le noyau Linux a été développé pour les ordinateurs personnels compatibles PC, et devait être accompagné des logiciels GNU pour constituer un système d'exploitation. L’association d’héritage peut être : ?Exclusive (  ) : une occurrence de A ne peut avoir qu’une seule occurrence au niveau de B ou C. ?Non exclusive (  ) : une occurrence de A peut avoir une occurrence au niveau de B et une autre au niveau de C. ? Chaque objet est défini par des attributs, des opérations et des règles contrôlant son intégrité ou son cycle de vie. ? Importance des enjeux financiers et des risques. ) En effet, on constate que le champ adresse ne dépend que d’une partie de la clé : le champ fournisseur, ce qui induit la possibilité d’une redondance au sein de la table. Découvrir les perspectives en matière de conception de SI, 1.  INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D’INFORMATION ..6, 1.2      DÉCOMPOSITION D’UN SYSTÈME EN SOUS-SYSTÈMES ..9, 1.3      NOTION DE SYSTÈME D’INFORMATION .11 1.4             TYPES DE SYSTÈMES D’INFORMATION ..14, 1.4.1SI opérant 151.4.2SI de pilotage 15 1.5 DOMAINES D’UTILISATION DES DIFFÉRENTS TYPES DE SI 16 1.6 FONCTIONS DU SYSTÈME D’INFORMATION .17, 2.  MÉTHODES DE CONCEPTION DES SYSTÈMES D’INFORMATION ..18, 2.2      OBJECTIFS DES MÉTHODES DE CONCEPTION ..19, 2.3      CYCLES DE CONCEPTION ET DE DÉVELOPPEMENT DE SI ..20, 2.3.4     Modèle en spirale 272.3.5Modèle tridimensionnel 30 2.4 ARCHITECTURE ANSI/SPARC 36, 2.4.2     NIVEAU INTERNE 382.4.3NIVEAU EXTERNE ..39 2.5 HISTORIQUE DES MÉTHODES DE CONCEPTION DE SI ..40, 2.5.1Critères de classification des méthodes de conception de SI 402.5.2Classification des méthodes de conception de SI 42,      2.6         MÉTHODES ANALYTIQUES OU CARTÉSIENNES ..43, 2.6.2     Exemples .442.6.3Avantages et inconvénients 44 2.7 MÉTHODES SYSTÉMIQUES ..46, 2.7.2     Exemples .472.7.3Avantages et inconvénients 48 2.8 MÉTHODES ORIENTÉES OBJET ..49, 2.8.2     Exemples .502.8.3Avantages et inconvénients 50 A RETENIR .52, 3.  ÉTUDE D’UNE MÉTHODE SYSTÉMIQUE : MERISE ..54, 3.1      INTRODUCTION 54 3.2             LES ÉTAPES 55, 3.2.2    Étude préalable 573.2.3Étude détaillée ..623.2.4Réalisation .64, 3.3       LA MODÉLISATION .66 3.4 MODÉLISATION DES DONNÉES ..70, 3.4.1     Modèle conceptuel de données .70, 3.4.2     Modèle logique de données (MLD) 863.4.3Modèle physique de données .91 3.5 MODÉLISATION DES TRAITEMENTS 93, 3.5.1Modèle conceptuel de traitements ..933.5.2Modèle organisationnel de traitements .107 3.6 RÉSUMÉ 113 4.MERISE 2 : EXTENSION DE MERISE 114, 4.1 INTRODUCTION .114 4.2 NOTION DE LIEN IDENTIFIANT 115, 4.2.1     Principe au niveau conceptuel ..115, 4.2.2     Exemples ..1154.2.3Traduction d’un lien identifiant au niveau MLD .116 4.3 NOTION D’ASSOCIATION D’ASSOCIATIONS ..117, 4.3.1     Principe au niveau conceptuel ..117, 4.3.2     Exemple .1184.3.3Traduction d’une association d’associations au niveau MLD ..118 4.4 NOTION D’HÉRITAGE ..120, 4.4.1  Principe au niveau conceptuel ..120, 4.4.3  Traduction de l’héritage au niveau MLD 1225.MÉTHODES DE CONCEPTION ORIENTÉES OBJET .124, 5.1 INTRODUCTION .124 5.2 GÉNÉRALITÉS 126, 5.2.1Concepts de base ..1265.2.2Les trois dimensions du SI ..130 5.3 MÉTHODE OMT 132, 5.3.1     Présentation générale 132, 5.3.2     Principes de la méthode 133, 5.3.3     Démarche méthodologique .1345.3.4Modélisation 144 5.4 AUTRES MÉTHODES OBJET ..152, ?     Cette communication possède un langage dont les mots sont les données. Le découpage du système en sous-système permet d’avoir une conception et un développement modulaire. ?Représentation des flux à l’aide de diagramme de flux : ?Représentation de l’existant à l’aide des modèles Merise (MCT, MCD, ). Protocole d'un objet : c'est la liste des opérations qu'un objet peut effectuer sur les autres objets. Exemples : traitement de commande, paiement facture  Règles :Â. Phase d’étude technique : Elle consiste à aboutir à une description physique des données et des traitements. en exploitant le travail d'analyse pour générer le maximum (données et traitements). ? ? C’est le modèle introduit par la méthode Merise. Répond aux lacunes de validation du modèle en V. ? Événement, résultat et synchronisation :Â.  Elle correspond à une opération ou à certaines actions d'une opération. ? ? ? ? ? ?Inconvénients :Â, ? ?     la migration de l'identifiant de chacune des entités vers la nouvelle relation. Æ Éliminer les redondances, les synonymes et les polysèmes.  C'est        un    enchaînement synchronisé d'opérations représentant une unité homogène de traitement.  C'est un mécanisme permettant de représenter les liens entre deux ou plusieurs entités. L’apparition des méthodes orientées objet et la complexité des systèmes d’information ont poussé vers l’extension de Merise pour rallonger sa durée de vie : ?    Notion d’association d’associations. ?    Développement : Il s’agit de produire les programmes et de les mettre au point en interne. ? ? Le MLD constitue une étape intermédiaire entre le modèle conceptuel et le modèle physique de données. ?    Les seules valeurs possibles sont : (0, 1), (0, n), (1, 1) et (1, n). Et même au sein des bases OLTP il est possible qu’un arbitrage doive être effectué sur le niveau de normalisation selon que les tables de la base de données sont plus sollicitées en lecture ou plus en écriture. Vous êtes totalement foutu maintenant, et Red Hat le sait ;», a fait remarquer un internaute. ? ?    Découpage en procédures : Il s’agit de définir les procédures de traitement et les postes de travail afin de définir une description organisationnelle des traitements. Validation : Vérification que le sous-système construit correspond bien aux besoins des utilisateurs. Il montre l'ordre d'exécution des opérations sur les différents objets. Orientée initialement applications temps réel (concurrence et parallélisme) puis appliquées dans d'autres domaines dont la gestion. ?  Les objets rattachés à une classe sont les instances de cette classe. •    Diagramme des flux du domaine vente :                                                  commande            Produit vendu                    Bon livraison. En effet l’adresse IP est en fait constituée d’un seul entier de 32 bits présenté souvent en 4 petits entiers de 1 octet à des fins à l’origine de distribution des adresses... L’entier le plus à droite (le 4e dans le sens de lecture) était censé indiquer l’adresse de l’ordinateur au sein du site d’entreprise, le 3e, le site de l’entreprise pour une entreprise multi-site, le second le siège de l’entreprise, et enfin le premier entier, le pays… Tout cela ayant été formalisé dans les années 70 période de l’IBM 370, au cours de laquelle on était sûr qu’aucune entreprise au monde n’aurait eu plus de 255 ordinateurs sur un même site, ni plus de 255 sites, etc. 1.2 Décomposition d’un système en sous-systèmes. Respecte la deuxième forme normale, la relation respectant la première forme normale et respectant le principe suivant : Les attributs d’une relation sont divisés en deux groupes : le premier groupe est composé de la clé (un ou plusieurs attributs). ? ? Méthode orientée plutôt développement : spécification technique et implémentation. OOM est une version orientée objet de Merise. Selon l’architecture ANSI/SPARC, il existe trois niveaux de description des données : ? Il doit y avoir au moins un événement externe. Diminuer les coûts et les risques des projets d’informatisation. ? Nom de classe           Personne nom, Opérations           changer de travail, attribut1 : type de données = valeur par défaut attribut2 : type de données = valeur par défaut, opération1(liste arguments) : type résultat opération2(liste arguments) : type résultat. Respecte la forme normale de Boyce (en)-Codd, la relation respectant la troisième forme normale et dont tous les attributs non-clé (hormis les clés candidates qui sont neutres et ne doivent pas être considérées) ne sont pas source de dépendance fonctionnelle (DF) pour une partie de la clé. Publication en 1990 du livre référence de la méthode: Object Modeling and design. L'approche RAD est mieux adaptée aux environnements techniques actuels : architecture client/serveur, interface graphique, L4G, etc. Les sous-systèmes sont considérés comme des éléments du système. Phase d’appréciation : Elle consiste à déterminer des scénarios de réalisation des solutions proposées et d’en quantifier les coûts, les services rendus, les risques et les enjeux. au niveau conceptuel : l'architecture conceptuelle permet de définir la localisation logique des données dans les différents services, la répartition des fonctions entre ces services. L’outil acquérait de nouvelles fonctionnalités en 2013 et 2016 et il est aujourd’hui un élément incontournable d’une utilisation professionnelle d’Excel. En d’autres mots, il ressort que la normalisation s’applique aux bases OLTP et non aux bases OLAP. En s'appuyant sur la spécification des règles de gestion, il représente  ? ? ?    La production des résultats peut être soumise à des conditions de sortie de l'opération. ? les traitements sont décrits par un langage algorithmique, ? La planification du développement de chaque domaine, ? ?     Utiliser ces estimations pour déterminer les points critiques et fixer les choix de conception. ?    Conception : aboutit à la description détaillée des spécifications fonctionnelles et techniques du système. ?     L'architecture du système peut être organisée en couches horizontales et/ou en partitions verticales. ? ? Pour toute relation de dimension n (avec n supérieur à 2) en quatrième forme normale, il ne doit pas être possible de retrouver l’ensemble de ses occurrences par jointure sur les occurrences des relations partielles prises deux à deux. Après, il faut quand même modéré les discours, c'est comme la police : si il n'y a pas de policiés c'est l'anarchie et … ?    Niveau logique / organisationnel : Représente les ressources utilisées pour supporter les descriptions du niveau conceptuel. ? C'est le MCD auquel on rajoute la définition de l'organisation logique des données et en l'optimisant compte tenu des traitements à appliquer aux données.  Doit être décomposée en deux opérations :  Le facteur temps ne doit être pris en compte dans le MCT que s'il ne constitue pas un élément organisationnel. En effet, la redondance peut entraîner une explosion des volumes de données qui peuvent écrouler les performances ou saturer les disques durs. Le deuxième groupe est composé des autres attributs (éventuellement vide). Les itérations sur les étapes sont théoriquement possibles d’une étape vers n’importe quelle étape précédente.  Il peut représenter un non événement. Il convient d’être prudent lorsqu’on renonce à la forme normale.